Le sacrement de la Confirmation

La Confirmation




Avec la présence renouvelée de l’Esprit, la Confirmation est l’achèvement et la plénitude du baptême. Elle aide le nouveau chrétien à tenir sa place dans l’Eglise, à devenir plus fortement témoin de l’Evangile et à entrer pleinement dans la mission à laquelle le Père l’appelle.

Le mot de "confirmation" ne signifie pas que la baptême a besoin d’être confirmé, il est définitif. Mais, dans le latin tardif, "confirmare" avait pris le sens atténué de "compléter". Ce "complément" du baptême, par le rite de l’imposition des mains et l’onction avec le saint chrême, exprime le rôle de l’Esprit Saint dans la vie du chrétien et de l’Eglise.

L’Esprit de Pentecôte

C’est à partir du jour où l’Esprit vient sur Jésus, sous la forme d’une colombe, que Jésus commence sa mission. C’est à partir du jour où l’Esprit vient sur les Apôtres, sous la forme de feu, qu’ils commencent leur mission dans le monde. C’est à partir du jour où le "don de l’Esprit Saint" nous est donné que nous sommes reconnus comme bâtisseurs de l’Eglise.

L’Esprit-Saint, le don de Dieu

Esprit vient d’un mot qui veut dire souffle, respiration. Depuis toujours, l’homme a appelé "esprit" ce qui le fait vivre, et ce dont il ne peut se rendre maître. Dans la Bible, l’Esprit de Dieu signifie la vie de Dieu, sa présence offerte aux hommes. L’Esprit de Dieu se manifeste comme un Esprit créateur et un Esprit d’enfantement. C’est de lui que va naître Jésus : "L’Esprit viendra sur toi" est-il dit à Marie.

L’Esprit-Saint, lumière qui éclaire le monde, permet de reconnaître l’appel de Jésus et le chemin pour le suivre. Au coeur de l’Eglise, il est la force grâce à laquelle les chrétiens peuvent témoigner du Christ ressuscité. C’est par l’Esprit-Saint que ceux-ci prient et qu’ils deviennent les membres d’un même corps, le corps du Christ, l’Eglise.

A l’oeuvre dans le monde, l’Esprit-Saint dispense ses dons ou charismes, aux membres du Corps qui est l’Eglise. "Les sept dons du Saint-Esprit sont la sagesse, l’intelligence, le conseil, la force, la science, la piété et la crainte de Dieu. Ils appartiennent en leur plénitude au Christ, Fils de David. Ils complètent et mènent à leur perfection les vertus de ceux qui les reçoivent. Ils rendent les fidèles dociles à obéir avec promptitude aux inspirations divines." (Catéchisme de l’Eglise catholique, v. 1831)

 

Pourquoi se faire confirmer ?

Le sacrement de confirmation est l'achèvement du baptême. Il nous donne les dons de l'Esprit Saint pour nous fortifier dans la foi et nous faire vivre pleinement la vie chrétienne unie au Christ. D'autre part, la confirmation, qui est donnée par l'évêque nous incorpore pleinement à l'Église; elle est un appel à un engagement plus personnel et à une mission de témoignage de la foi. La confirmation, comme le Baptême, imprime dans l'âme du chrétien une marque spirituelle ; c'est pourquoi on ne peut recevoir ce sacrement qu'une seule fois dans la vie.

Quelle est la différence entre la profession de foi et la confirmation ?

La profession de foi et la confirmation ont toutes les deux un lien étroit avec le baptême, mais la relation est différente. La profession de foi consiste principalement dans le renouvellement personnel et libre des promesses du baptême, c'est un engagement humain. Elle confirme la profession de foi du baptême qui a été faite par les parents pour un baptême de bébé. La confirmation est un sacrement et, comme tout sacrement, c'est d'abord une action de Dieu. Dieu, par l'évêque, confirme la grâce du sacrement de baptême. Ce serait une erreur de voir principalement dans la confirmation un engagement qui "confirmerait" personnellement la foi professée par ses parents lors du baptême.

Est-il nécessaire d'être confirmé ?

Ce sacrement est nécessaire pour vivre une vie chrétienne authentique, car la force de l'Esprit est indispensable pour vivre en vrai témoin du Christ. C'est un manque important de ne pas avoir reçu tous les dons de l'esprit. De plus, il y a des cas ou la confirmation est obligatoire comme pour la mission de parrain ou marraine de baptême et de confirmation. Le code de droit canonique demande aussi que l'on n'admette pas au mariage des fiancés non confirmés sauf " s'il existe un grave inconvénient «. De fait, certaines paroisses exigent la confirmation pour le mariage. Cependant en France, ou la confirmation est conférée à l'adolescence, beaucoup de jeunes ne sont pas confirmés et il y aurait un grave inconvénient à exiger la confirmation. Certains diocèses demandent que ceux qui ont une responsabilité importante dans l'Église soient confirmés.

Père Théo. BAYE! 

 

Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés